lundi 24 juillet 2017

DIY : le thé glacé, pourquoi ?

DO IT YOURSELF

Faites vous-même votre thé glacé.
Voici 7 bonnes raisons :
 
- c'est FACILE et rapide : il suffit de mettre une cuillère à soupe bien chargée de thé (aromatisé ou non, vert ou noir, rooibos ou fruits séchés...) dans 1 litre d'eau froide et de faire infuser au réfrigérateur pendant 4 à 6 heures. A la fin de l'infusion, filtrez, ajoutez des glaçons et dégustez.
Tout cela peut être réalisé en moins d'une minute.
- c'est BON et rafraîchissant : quoi de plus désaltérant, à part l'eau, qu'une boisson fraîche, finement parfumée, non sucrée ? Tout le monde se régale, les petits comme les grands. Et si vous craignez la théine (caféine), faites le avec du rooibos !

- c'est SAIN : pas de sucre si vous n'en mettez pas, pas de conservateurs, pas de colorants, les arômes de nos mélanges sont tous des essences naturelles de fruits et de fleurs. Pas de calories en trop ! Le thé glacé ne connaît pas de contre indication sauf si vous en consommez plus de 3 litres par jour ! Le thé glacé se conserve deux à trois jours au réfrigérateur, mais en général il est bu avant ce délai.
- c'est PAS CHER  : si vous prenez l'eau du robinet, celle-ci coûte moins d'un centime d'euro le litre. Pour un litre de thé glacé il faut compter au maximum 10 grammes de thé. Le sachet de 100 grammes de thé aromatisé valant en moyenne autour de 7 euros, le thé vous coûte 0,70 euros. Le prix moyen d'un litre de thé glacé se situe donc en moyenne, autour de 0,71 euros.
Aucun produit du commerce ne peut rivaliser, et on ne compare ici que le prix, pas la qualité du produit.
- cela ne nécessite que PEU DE MATERIEL : il n'est pas nécessaire d'investir dans une machine ou un accessoire coûteux. Une simple cruche, une bouteille en verre à large goulot, une carafe... Voilà pour le contenant.
De l'eau, quelques grammes de thé, un filtre ou une passoire, et le tour est joué. Tout le monde possède cela.
 
- C'est VARIABLE : vous pouvez varier les plaisirs et changer de mélange aromatisé à chaque thé glacé que vous préparez. Nous avons autour de 150 mélanges aromatisés et infusions à vous proposer et autour de 100 thés nature. Vous n'aurez que l'embarras du choix. Et lorsque a saison chaude sera passée, vous pourrez les déguster chauds.
- C'est CREATIF : votre imagination n'a pas de limites. Ajoutez une rondelle de citron, d'orange, de kiwi... des dés de pomme, de pêche, un litchi, une fraise... une feuille de menthe, de basilic, de citronnelle...Glacez votre verre au freezer... colorez vos glaçons... Les bonnes idées foisonnent !
 
Retrouvez tous nos thés en boutique
ou sur notre site

vendredi 21 juillet 2017

Les Darjeeling First Flush 2017

Voici nos deux premiers Darjeeling First Flush 2017 issus des jardins de Tindharia et Mahalderam.
Le jardin de Tindharia est situé entre Siliguri et Kurseong, sur le tracé du Toy Train. Le jardin tire son nom de sa localisation géographique, à la rencontre de trois crêtes de montagne et à la confluence de trois torrents. L'endroit est sauvage, très vert et comporte plusieurs cascades.

Tindharia est un petit domaine de thé biologique  qui accorde une attention détaillée à la production de chaque récolte.  Sa production annuelle est de 75 tonnes environ. Le domaine s'étend de 400 à 1000 mètres d'altitude. Les théiers sont constitués à 40% de Camélia Sinensis, 30% d'hybrides et 30% d'Assamica. Les nouvelles plantations sont réalisées avec le clone AV-2, réputé pour apporter des saveurs prononcées. 
Tindharia est certifié biologique par Control Union pour l'Union Européenne et par FR-BIO-01 en France. Le jardin est également certifié FLO Fairtrade (Commerce Equitable), HACCP, ISO 9001: 2008 et ISO 22000: 2005. Tous les thés sont traçables du buisson à la feuille prête à infuser.

Tindharia FTGFOP1 FF 2017 DJ 04 bio

Tindharia FF 17 feuille sèche
 
La feuille sèche est de couleur vert foncé avec des tips (bourgeons) argentés. Le nez développe une note de pistache.

Tindharia FF 17 feuille sèche


Tindharia FF 17 liqueur
La liqueur est jaune orangé, limpide et lumineuse. Le nez est marqué par des notes d'amandes, de noix et de fleurs blanches. En bouche, l'attaque est souple. On a une sensation de fruits mûrs, où l'on discerne les notes de noix. Ce thé a une bonne longueur en laissant une très légère trace d'amertume.

Tindharia FF 17 feuille infusée
On retrouve les feuilles vertes et les bourgeons enroulés dans les feuilles infusées. Il s'en dégagent des notes légères d'amande et de pêche blanche.
Très beau thé de récolte de printemps, pouvant être consommé pour le plaisir ou en accompagnement d'une douceur sucrée pour le goûter. Conseils de préparation en fin d'article.

 ( ) - ( ) - ( ) - ( ) - ( ) - ( ) - ( ) - ( ) - ( ) - ( ) - ( ) - ( ) - ( ) - ( ) - ( )

Le jardin de Mahalderam, établi dans Kurseong South Valley dépend du jardin de Jungpana. C'est l'un des plus haut de tous les jardins de Darjeeling, ses parcelles étant situées entre 1800 et 1900 mètres d'altitude, dans un secteur sauvage et très difficile d'accès. Un très mauvais chemin y mène, aucun bâtiment de transformation (factory) n'a pu y être construit. Ce n'est que très récemment que l'installation d'un câble permet l'acheminement direct des feuilles par la voie des airs jusqu'à la factory du jardin de Jungpana, où elles seront transformées. Ce mode de transport met 6 minutes pour descendre à 950 mètres d'altitude et couvre 6 kilomètres, en passant au-dessus de la jungle, là où auparavant il fallait 3 heures par la voie carrossable pour arriver au même lieu. Cette optimisation du temps de transport garantit une rare fraîcheur de la feuille à son arrivée dans la factory. Les thés du jardin de Mahalderam sont une exclusivité de notre  dégustateur et importateur.
 
Mahalderam SFTGFOP1 FF 2017 MS1 Muscatel 
 
Voilà un cru exceptionnel ! Il ne sera disponible qu'en toutes petites quantités. Le lot issu de cette cueillette (MS1) a obtenu le grade le plus élevé que l'on pouvait lui attribuer : SFTGFOP1. En outre, lui ajouter le terme de Muscatel signifie que ce thé développe de subtiles notes de raisin muscat. Une rareté extrêmement recherchée !!


Mahalderam FF 17 feuille sèche
 

Mahalderam FF 17 feuille sèche
La feuille sèche a un très bel aspect, allant du vert clair au brun sombre, avec présence de bourgeons. La feuille est large et bien déployée. Au nez la dominante est végétale avec des notes très fines de fleurs blanches.

Mahalderam FF 17 liqueur
La liqueur est d'un beau jaune soutenu et dense. Le nez est végétal et fruité, avec la note typique de raisin muscat. La longueur en bouche est exceptionnelle.

Mahalderam FF 17 feuille infusée


La feuille infusée nous montre la qualité de la cueillette et de la transformation. Jolies petites feuilles entières où l'oxydation est visible.
 
Ce thé est un cru d'exception, étonnant par la qualité de ses arômes et l'équilibre de sa structure. Il peut être consommé pour le plaisir ou en accompagnement d'une pâtisserie fine ou d'une tarte aux framboises.
Conseils de préparation : pour ces deux Darjeeling first flush nous recommandons un dosage de 5 grammes de thé (= une cuillère à café bien chargée) pour 0,5 litre d'eau. Nous conseillons de ne pas utiliser d'eau bouillante mais plutôt à 85 degrés afin de préserver la finesse des arômes sans extraction trop rapide des tanins. Le temps d'infusion sera de 4 à 5 minutes.

mardi 18 juillet 2017

Les thés glacés de la semaine

Il fait chaud !
Pour vous désaltérer avec plaisir,
nous vous proposons toujours du thé glacé.
 
Cette semaine nous vous avons préparé trois,
à consommer sur place, à emporter ou à infuser chez vous.
 Ils vous attendent à la boutique.
 
Après la Pluie (à gauche sur la photo ci-dessous). C'est un thé pu erh de Chine qui constitue la structure de ce mélange. Nous avons enrichi les notes boisées du thé (paille humide, sous-bois, humus...) avec des arômes de fruits exotiques, de noix de coco et de vanille, et l'avons agrémenté de morceaux de fruits et de pétales de souci.
Après la Pluie, comme son nom l'indique, évoque ce moment où, après une averse estivale, il monte du sol un extraordinaire mélange d'odeurs où se mêlent la terre, la verdure et l'eau. Ce mélange est à la fois gourmand et très rafraîchissant.
Retrouvez ce produit sur notre site
 
Sous le Soleil Exactement (à droite sur la photo ci-dessous) bio. Ce mélange est estival. A la base de thé vert, Sencha de Chine bio nous avons ajouté des arômes de pamplemousse, de bergamote et de fleur d'oranger, renforcés par des écorces d'orange et quelques pétales de rose et de bleuet.
C'est la sensation de fraîcheur qui caractérise le mieux les notes dominantes de ce mélange, à travers le mariage des agrumes et des fleurs.
Ce mélange (thé et arômes) est issu de l'agriculture biologique (AB) et certifié BIO par FR-BIO-01.
Retrouvez ce produit sur notre site

Le fil rouge (photo ci-dessous) est construit sur une base de rooibos d'Afrique du Sud, à laquelle nous avons ajouté des arômes de datte, figue, raisin, maracuya, pithaya, rose, citron, orange et fraise. Des pétales de rose et de souci lui apportent une jolie touche colorée. Un feu d'artifice de parfums pour une tasse somptueuse, où la richesse de la palette fruitée évoque le soleil et la gourmandise.
Ce mélange peut être consommé le soir ou par des enfants, sans effet sur le sommeil.
 Retrouvez ce produit sur notre site
 
 
Retrouvez tous ces thés sur   notre site de vente en ligne
Retrouvez la recette du thé glacé en suivant ce lien

lundi 17 juillet 2017

Résolution N° 7 : préparer un thé et le partager

On peut préparer un bon thé de manière machinale... mais on peut aussi aller au-delà, au moins par la pensée.
Une fois qu'il est prêt, on peut le déguster, l'analyser, l'apprécier, l'intellectualiser, le mettre en mots, mais si cet exercice solitaire est absolument génial, il ne peut perdurer uniquement sous cette forme ! Toute cette chaîne invisible, tous ces liens qui relient des hommes entre eux, trouvent leur ultime raison d'être dans la dégustation de la liqueur.
Du choix du cultivar à la tasse, en passant par toutes les phases de culture, taille, conduite de la plante, récolte, transformation, maturation et enfin préparation, c'est une succession d'opérations faites par les hommes pour les hommes, jusqu'à l'obtention de ce breuvage qui nous ravit.
La dernière opération sera la dégustation.
On peut déguster son thé en solitaire, on peut le ritualiser, on peut s'en imprégner et on peut méditer, philosopher... mais c'est en se plaçant dans la longue chaîne humaine de sa production qu'il prend tout son sens. alors pourquoi le boire seul ?
C'est lorsque le thé est partagé qu'il prend définitivement une dimension liée à l'humanité.
Lorsque je bois mon thé, je poursuis le tissage immatériel de tous ces liens qui aboutissent à ma tasse, pour mon plus grand plaisir. Partageons le plaisir !
On retrouve cette idée dans la cérémonie japonaise du thé : préparer un thé et le partager.
On retrouve cette idée dans beaucoup de sociétés où le premier signe de l'hospitalité est d'offrir un thé. On pense à l'Inde, à la Chine, au Japon, à la Turquie, aux pays africains...
Préparer le thé c'est aussi préparer le thé pour l'autre, pour un autre, quel qu'il soit.
Cette intention modifie les choses et donne une dimension nouvelle à cet acte simple qui consiste à chauffer de l'eau et à y faire infuser des feuilles de thé.
Et cet acte, fondamentalement humain, appelle une autre action, fondamentalement humaine : parler de ce thé, ou d'autre chose. Au sensible ajouter le langage et l'entrée dans le monde symbolique. Etendre la perception à l'échange des idées.
Finalement le monde tient dans une tasse de thé.

Retrouvez les autres résolutions en cliquant sur les liens ci-après :

Résolution N°6 : déguster en pleine conscience et en prenant le temps

dimanche 16 juillet 2017

Incertitudes sur la production des thés de Darjeeling

Le gouvernement indien tente d'imposer le bengali dans les écoles comme langue officielle dans l'état du Bengale Ouest. C'est dans cette région située au pied de l'Himalaya où l'on trouve les plantations de thé les plus anciennes et les plus prestigieuses de l'Inde : c'est ici que fut fondé Tukhvar le premier jardin de thé indien en 1835. La ville de Darjeeling avait été cédée en 1815 par le Népal à la Compagnie britannique des Indes Orientales. La région, frontalière avec le Népal actuel, a conservé la langue népalaise et on y observe une forte concentration de population népalophone.
Autour de la question de la langue népalaise se cristallise depuis les années quatre-vingt un mouvement d'indépendance qui demande la création d'un nouvel état indien, le Gorkhaland (du nom de l'ethnie gorkha) et refuse le bengali comme langue officielle.
Des mouvements de grève paralysent la région depuis le mois de juin et perturbent, voire bloquent, la production de thé dans de nombreuses plantations. La récolte de printemps (first flush) a déjà été très affectée et les inquiétudes sont vives pour la récolte d'été (second flush). On s'attend à une baisse de la production et à une envolée des prix. Ces difficultés s'ajoutent à des conditions climatiques difficiles : l'hiver a été anormalement sec. La conjonction de ces deux éléments risque de déboucher sur une modification sérieuse des volumes produits et des prix.
Cependant, malgré ces difficultés, nos fournisseurs allant directement en Inde pour effectuer leurs choix et ayant des accès directs aux jardins, nous sommes en mesure de vous proposer un choix de Darjeeling First Flush 2017 intéressant, tant en termes de qualité que de prix. (Les maisons se fournissant sur le marché allemand de Hambourg rencontrent par contre de grosses difficultés...).
Nous vous proposons trois lots très intéressants issus des jardins de Tindharia bio, Mahalderam et Muscatel Valley bio. Les quantités du cru exceptionnel issu du jardin de Mahalderam seront très limitées. Nous aurons le plaisir de vous les détailler dans un prochain article mais les deux premiers sont d'ores et déjà disponibles dans notre boutique.

mardi 11 juillet 2017

Thé glacé : le roi de l'été

L'été est chaud !
Boire est une nécessité,
sachons en faire un vrai moment de plaisir.
Pour se désaltérer avec volupté et sans se lasser,
voici une recette facile de
 
thé glacé
 
faire infuser une cuillère à soupe bien chargée
du thé de votre choix
dans 1 litre d'eau froide
pendant 4 à 6 heures au réfrigérateur
(selon la force désirée)
filtrer
déguster
 
Pour faire ce thé glacé vous pouvez utiliser tous les thés aromatisés de notre carte : ça en fait tout de même une bonne centaine, que ce soient des thés blancs, verts, noirs, oolong ou pu erh.
Quelques suggestions : Sukothaï, Symphonie Pastorale, Belles de Nuit, Printemps d'Asie, Après la Pluie...
Si vous craignez la théine, cette recette donne également d'excellents résultats avec les rooibos. Le Printemps Japonais est carrément magique...
Si votre préférence va aux thés nature, ceux-ci se prêtent également à la préparation du thé glacé. Bancha Hojicha, Tie Kuan Yin, Yunnan, Ceylan ou thés verts japonais sauront vous combler.


 Vous pouvez retrouver tous ces thés sur notre site
 
Bonne dégustation
 

samedi 8 juillet 2017

Le nouveau Suancha est là !

Nous venons de rentrer le nouveau thé oolong de Thaïlande : Suancha.
Récolté au mois de mai 2017, ce thé est produit en toute petite quantité, la production n'excédant pas quelques dizaines de kilos.
Le jardin de Suancha est situé dans le nord de la Thaïlande, au pied du secteur de Mae Salong, dans la chaîne de collines du pied de l'Himalaya. D'une superficie très réduite, environ un hectare, le jardin est conduit en permaculture, sans utilisation de pesticides ni d'engrais de synthèse. Le propriétaire fabrique un compost naturel qu'il ajoute au pied des théiers. Plusieurs espèces végétales sont mélangées à la culture des théiers, de manière à favoriser l'équilibre et la bonne santé de l'écosystème.
Le thé Suancha est un oolong de 20 à 30 % d'oxydation, qui peut rappeler les grands crus de Taïwan de type Dong Ding. Le nez est floral et végétal. La bouche est ample, suave et douce, avec des notes beurrées qui lui confèrent une persistance des arômes remarquable.
Une petite astringence et une légère amertume renforce sa charpente mais sans l'alourdie ni le rendre désagréable à déguster. Bien au contraire !
La cueillette fine et constituée du bourgeon et des deux premières feuilles. La feuille sèche est roulée en petites boules serrées qui se déploient à l'infusion. Pour obtenir ce résultat, les feuilles subissent jusqu'à une vingtaine d'opérations de roulage afin d'obtenir la forme et la finesse des arômes.
La tasse est jaune paille.
 
Suancha est un thé très plaisant à déguster pour le plaisir mais il peut aussi se marier avec une pâtisserie fine ou avec du comté jeune.
 Conseils de préparation : faire infuser 5 grammes de thé(= une cuillère à café bombée) dans 0,5 litre d'eau à 95° pendant 5 minutes.
Retrouvez Suancha sur notre site